22 Kasım 2021

Le jour où j’ai découvert l’anulingus

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Non Nude

Le jour où j’ai découvert l’anulingusJe suis un homme d’une trentaine d’années, plutôt beau gosse, bien membrer, et j’aime les femmes. Ma compagne sexuelle Juliette, est une châtain clair, avec des beaux seins bien ferme, totalement naturel de 95 D, et un très joli cul. Nous ne sommes pas à proprement parler un couple, car nous ne vivons pas ensemble, mais nous partageons essentiellement le sexe.En cette veille de week-end, je retrouve Juliette chez moi, pour une partie de jambe en l’air, et je vais la déglinguer comme elle me dis toujours.- Dis mon chéri, j’ai une copine qui m’a parlé d’un truc à faire aux hommes. Ça te dit que l’on essaye ce soir ?- Euh oui, pourquoi pas ! Mais c’est quoi comme truc ?- Tu verras bien, elle m’a dit que ça rendait fous les hommes…- Ok !Je m’assois sur le canapé, déjà à quatre pattes, Juliette s’empresse de déboutonner mon pantalon, qu’elle enlève directement !- Oh, je vois que monsieur est déjà en forme !Une grosse bosse sur mon caleçon incitait Juliette à regarder ce qui se cachait. Avec sa bouche, elle fit des bisous tendres sur mon sexe, au travers du caleçon…Elle enleva mon caleçon complètement, puis pris mes couilles dans une de ses mains, et mon sexe dans l’autre…- Humm, qu’est ce que j’aime l’odeur de ton sexe, j’adore ça…Elle aimait faire des fellations, c’était son dada ! Surtout, elle prenait un malin plaisir, à me regardait en me suçant. Cela avait un effet terriblement excitant sur moi. Elle prit mon sexe entièrement dans sa bouche et commença des va-et-vient doucement, tout en me massa les couilles.J’adorais cela, c’était mon moment de détente après une semaine harassante…Elle descendit, et me lécha les couilles, en aspirant une de temps en temps.- Lève tes cuisses, que je vois ton périnée…Je levais les cuisses afin qu’elle voit mes fesses et mon périnée. Elle recommença à me lécher les couilles, puis descendit le long de mon périnée, le lécha quelques instants, puis passa sa langue sur mon anus…Sursautant, et me sentant mal à l’aise, je réagis violemment !- Tu fais quoi là ! Ne touche pas, c’est dégueulasse, en plus je ne suis pas un pédé !- Tu m’as dit que tu étais d’accord pour tester mon truc !- Oui, mais je savais pas que c’était ça !- Tu me fais confiance ? Je peux t’assurer que tu vas aimer, même si au début, cela paraît peu ragoutant !- Oui je te fais confiance, bien sur ! Ok… mais pas trop de trucs dégueux !Elle recommença à me lécher l’anus, mais j’étais tellement sur la défensive que je me crispais.- Détends toi, ce n’est pas la fin du monde… apprécie ce moment !Elle me branla doucement, tout en me léchant l’anus, et au fur et à mesure, je me rendis compte, que ce n’était pas si mauvais que cela… même bon !Petit à petit, elle entra sa langue dans mon anus, et j’avoue que j’apprécier de plus en plus. Elle sentit que j’appréciais, et augmentais la vitesse des va et vient avec sa main sur mon sexe. C’était une nouvelle sensation.Quelques minutes plus tard :- Je vais te mettre un doigt dans l’anus, afin d’accéder à ta zone érogène, ta prostate, et te la masser…Lorsqu’elle rentra son doigt, je me crispais au début, puis elle me massa la prostate, qui m’ouvrit à d’autre sensations.En fait, c’était réellement très bon. En même temps qu’elle me massa la prostate, elle me massait les couilles, et me sucer vigoureusement. J’aimais cela, c’était très bon. Est-ce que j’étais devenue pédé ?- Alors, qu’en penses tu de mon truc ?- Continue de me sucer, c’est trop bon…Je lui pris la tête, et la dirigeais vers ma bite, qu’elle s’empressa de reprendre dans la bouche, et me suçait vigoureusement. Puis, elle ajouta un deuxième anadolu yakası escort doigt dans mon anus, pour me masser la prostate plus vigoureusement. Elle garda mon gland dans sa bouche, sa langue faisait le tour de celui-ci, et me branlait de son autre main.J’exultais littéralement, je n’avais jamais ressenti de sensation pareille, je ne voulais pas que cela s’arrête…- Maintenant, je vais te mettre un petit plug dans ton anus. Ça va agir sur ta prostate, et après tu vas me déglinguer comme une salope, car je suis complètement mouillé.Elle suça ce morceau de plastique, qui n’était pas très gros, peut être la taille de deux doigts, mais assez long. Elle le rentra doucement, et à ma grande surprise, je n’eus aucune douleur. Elle continue pendant quelques minutes à me sucer, tout en jouant avec le plug, tapotant dessus pour que je ressente plus de sensation.- Maintenant c’est à mon tour de te lécher l’anus. Moi j’ai eu droit, à toi maintenant.Elle se mit à quatre pattes, quel beau cul. Je commençais à lui caresser son sexe, qui était comme elle avait dit, complètement trempé.Je lui lécha avidement sa chatte, dégoulinant de cyprine. Celle-ci avait un goût exquis, j’adorais l’odeur de son sexe et son goût de miel.Je me dirigeai vers son anus, et lui lécha la rondelle, avant de tenter d’y insérer ma langue.- Oh oui, va y mon salaud, bouffe moi le cul !Elle avait l’air de prendre beaucoup de plaisir, faut dire que je titillais sans cesse son petit clitoris, devenue tout dur.- Vas y prend moi, déglingue ma chatte, elle attend que ta grosse queue !Il n’en fallait pas plus ! Je la pris en levrette, tout en continuant de lui caresser son anus.- Plus fort ! Défonce moi la chatte ! Déglingue moi !Je donnais des grands coups de reins, histoire de bien lui démonter la chatte. À chaque coup de rein que je donnais, je sentais cet objet dans mon anus, qui appuyer sur ma prostate en même temps.Le plaisir montait de son côté, mais du mien aussi…Après plusieurs minutes d’intense baise, elle voulait recevoir tout mon sperme dans sa bouche, pour me faire jouir…- Je veux que tu jouisses dans ma bouche, mais avant, je vais enlever ton plug…Je me mis de nouveau sur le dos, et elle enleva doucement ce morceau de plastique. Je ressentis immédiatement une intense sensation de plaisir. Elle se mit à lécher mon anus, qui était devenue très sensible aux moindre caresses, et lorsqu’elle rentrait sa langue dans celui-ci, je tremblais presque de plaisir. Elle continue à me branler, quand elle sentit que je venais, elle prit mon sexe en pleine bouche pour recevoir mon flot de sperme. J’avais l’impression que mon flot était beaucoup plus impressionnant que d’habitude, probablement dû à toutes ces nouvelles sensations.La bouche remplie de sperme, elle avala directement en se léchant les lèvres…- Eh bien, tu as dû apprécier mon truc, parce que j’ai jamais eu autant de sperme…- Oui, c’était vraiment très bon… Je te remercie de m’avoir fait découvrir cela ! Je pense que cela deviendra une habitude maintenant, plus le choix. je pense que je vais avoir du mal à faire sans !- C’est quand tu veux mon chéri…Le mercredi, elle me fit savoir qu’elle attendait avec impatiente de me lécher l’anus, et avait une petite surprise pour moi.Lorsque j’arrivais chez elle, j’étais très excité de recommencer.Elle m’accueillit en m’embrassant à pleine bouche…- Salut mon chéri, ton début de semaine c’est bien passé ?- Oui, et je n’ai pensé qu’a toi…- Super, car moi aussi. J’ai vraiment adoré notre dernière baise.J’entendis la porte de la salle de bains s’ouvrir, et une plantureuse ataşehir escort jeune femme rousse, avec de beaux seins, à vue d’œil du 90 C, s’avança complètement nue vers moi.- Je te présente Aurélie, c’est ma copine qui m’a parlé du truc. Je lui ai proposé de se joindre à nous, et elle a tout de suite dit oui !Mes yeux ne pouvait pas regarder autres chose que son corps, ses seins, son visage avec ses lèvres roses, ses yeux d’un bleu profond, les boucles dans ses cheveux, elle était magnifique. Elle s’assit sur le canapé, les jambes écartées, et commença à se caresser les seins et son sexe. Une peau plutôt blafarde, son sexe tout rose était comme une gourmandise que l’on avait envie de lécher. Son sexe bien raser, avec une petite touffe rousse en haut, me donner envie de gouter à ce nectar. Deux tétons tout rose ornaient ses seins…- Apparemment, elle n’attendait que toi mon chéri…Juliette commença à se déshabiller, et je fis de même.Je vis Aurélie qui regarder intensément mon sexe, comme si elle voulait elle pouvait juste avec son regard, me sucer goulument. Juliette m’embrassa de nouveau, en caressant mon sexe d’une main et me dit :- Mets toi à quatre pattes sur le canapé…Je me mis immédiatement à quatre pattes, et Juliette commença à me caresser les fesses, mon sexe, mes couilles, mon anus.Elle commença à me branler, avec une main qui massait mes couilles, et balada sa langue sur mon anus. Aurélie me regardait, tout en continuant à se caresser. Je la regardais dans les yeux, et lui dit :- Viens me sucer… t’attend que cela !Elle se retourna, tête en bas, se décala jusqu’à ce que mon sexe arrive à hauteur de son visage. Elle prit mon sexe complètement dans sa bouche, et fit des va et viens vigoureux. Pendant ce temps, Juliette me léchait toujours l’anus. Elle rentra un doigt pour me masser la prostate… J’étais aux anges.En même temps, je dégustais cette chatte délicieuse, un parfum plus doux que celui de Juliette, mais tout aussi excitant. Parfois elle se trémoussait pour indiquer qu’elle apprécier ma façon de faire.- Tu as l’air d’aimer cela sucer des bites hein ?Je lui pris sa tête à deux mains et enfonçait mon sexe au plus profond dans sa bouche. Un petit cri indiquait qu’elle appréciait ce traitement…- Oui, elle est bonne ta bite, baise moi la bouche enfoiré !Quelques minutes plus tard, elle s’embrassait goulument, puis échangait de place. Je baisais maintenant la bouche de Juliette et Aurélie me bouffer le cul.C’était trop bon. Aurélie connaissait bien son truc, car elle appuyer exactement ou il fallait pour me donner du plaisir.- Je vais te mettre ton petit plug, comme cela tu vas encore plus apprécier quand tu nous baiseras !Comme la dernière fois, je ne sentis pas de douleur lors de l’insertion du plug, mais plutôt du plaisir.- Met toi à quatre pattes Juliette, ton chéri va te bouffer le cul…Sans plus attendre, elle se mit à quatre pattes, le cul bien offert. Aurélie se mit sous elle et lui déguster sa chatte. Juliette poussé parfait des petits râles pour indiquer qu’elle aimait cela.- Merci c’est à mon tour de me faire bouffer le cul…Aurélie se mit à quatre pattes, Juliette sous elle, qui commençait à lui lécher son sexe. Qu’el cul… Aurélie avait un cul magnifique, avec une petite rondelle toute rose. Je commençais à lui mettre des claques sur les fesses :- Ah, tu sais bien parler aux femmes toi…Lui caressant l’anus, elle se trémousser pour que j’aille plus loin…- Qu’attends-tu pour me bouffer le cul ? Mets ta langue dans mon anus…Je commençais à lui lécher doucement l’anus, en faisant le contour de celui-ci, puis ümraniye escort rentrai petit à petit ma langue dans son anus. Elle n’arrêtait pas de se trémousser, faut dire avec Juliette qui lui bouffer le minou, elle ne pouvait qu’apprécier…Elle émit plusieurs râles, puis dis d’une voix forte :- Vas y putain, défonce moi le cul ! Tu m’as trop excité, encule moi salaud !Très excité par ce genre de commentaire, je ne pris pas le temps de réfléchir. J’avançai mon sexe sur son anus, rentrai mon gland, puis commençait à lui donner des grands coups de bites dans son cul.- Oui, vas-y, c’est ça que j’aime. Défonce moi le cul… ahh, vas-y, plus fort ! Je défonçais littéralement ce magnifique cul, j’en rêvais dès la première seconde ou je l’avais vue… À chaque coup de rein, je sentais ce plug qui appuyer sur ma prostate… c’était divin. Juliette imperturbable, continuer de lui lécher sa chatte…- Juliette, met moi quelques doigts…Juliette mit un puits deux, puis trois doigts dans sa chatte…- Mets en encore, c’est trop bon, si tu y arrive, mets y ta main entière… Ahhh… Ton mec me défonce bien le cul, continu, c’est trop bon…Juliette mis 4 doigts, puis 5… et enfin sa main rentra dans la chatte d’Aurélie. Elle fit au départ des petits va et vient…- Plus fort, bouge ta main plus rapidement, défonce moi la chatte toi aussi… Ahh, c’est trop bon… Défoncez moi les deux trous en même temps !Juliette bougeai de plus en plus vite sa main, moi je continuer mes coups de reins à un rythme effrenait…Aurélie se branla en même temps, son corps fut pris de soubresaut, puis sans crier gare, elle expulsa un jet de cyprine sur le visage de Juliette- Ahhh, vous arrêtez pas, c’est bon, je jouis…Un autre jet de cyprine, puis un troisième… Aurélie n’arrêtez pas de trembler de plaisir, je continuais à la défoncer jusqu’à ce que son corps devient tout mou, et que ses tremblements arrêtent.Je me retirais doucement de son cul, complètement exploser. Ce n’était plus un anus tout rose, mais un chou fleur…- C’était trop bon les amis, on refait cela quand vous voulez…- Quand tu veux ma chérie… Au fait toi, c’est quand que tu me déglingues la chatte ?- Tu veux pas qu’il t’encule ?- Non, j’aime pas cela, et je n’ai pas envie d’essayer- Tu rates quelques chose…Aurélie se jeta sur mon sexe, le suça goulument, car il perdait de sa vigueur après cette baise mémorable…- Humm, ce que j’aime sucer une bonne bite qui vient de mon cul ?Juliette vient l’aider, et elle me suçait pendant 5 minutes à tour de rôle, en me massant les couilles, et tapotant de temps à autre sur mon plug.Juliette se mis à quatre pattes, et je lui défonçai sa chatte avec vigueur.Aurélie lui caressait son anus, et lui lécher, en lui enfonçant sa langue.Après plusieurs minutes, c’était au tour de Juliette de jouir…- Allez, c’est à ton tour mon cochon !Je me mis sur le dos, et Aurélie enleva doucement le plug de mon anus, pendant que Juliette me suçait vigoureusement. Lorsqu’elle enleva le plug, la sensation que j’eus était dix fois plus fortes que la précédente.- Au plus tu laisses un plug dans ton anus, au plus tu as des sensations…Elle me lécha avidement mon anus, les pourtours, mis sa langue dedans… Entre la fellation de ma chérie, et l’anulingus, je ne durerais pas longtemps… Un flot de sperme remplit la bouche de Juliette. Ce flot était tellement important, que du sperme coula de sa bouche. Aurélie vint à son secours, et léchai le surplus de sperme sur mon sexe, en aspirant plusieurs fois mon gland, pour récupérer la moindre goute. Puis elle s’embrassait langoureusement, en partageant cet elixir, qui n’était rien d’autre que mon sperme.- Humm, quel délice. Je comprends mieux pourquoi tu adores son sperme. Il est divin…- Oui Aurélie, c’est vrai que j’adore le sucer, et j’aime vraiment beaucoup le goût de son sperme… c’est un peu comme une friandise pour moi !Tous les trois nus, on resta sur le canapé, à discuter de ce moment divin…

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir


kurtköy escort gaziantep rus escort ümraniye escort sakarya escort bayan sakarya escort bayan izmir escort izmir escort beylikdüzü escort maltepe escort izmir escortlar kayseri escort izmir escort bayan gaziantep escort escort malatya escort kayseri escort eryaman escort pendik escort tuzla escort kartal escort kurtköy çankaya escort ensest hikayeler gaziantep escort sakarya escort bayan izmir bayan escort illegal bahis güvenilir bahis illegal bahis bahis kaçak bahis canlı bahis sakarya escort webmaster forum